mardi 17 septembre 2013

Quand la Tranche s'éveille, elle étire ses grands bras ...


En parcourant les rues presque désertes le matin il est agréable de regarder et écouter le réveil de la Tranche de façon à ne rien perdre et à pouvoir tout apprécier
 

 
 
 
 
Cliquer sur la photo si vous souhaitez l'agrandir 
 

 

Des matins

 pas si calmes que ca. ...

 
La Tranche s'éveille au chant des aspirateurs, des camions arroseurs...!
Un nettoyage en profondeur des trottoirs et de la chaussée.
de bon matin le service voirie est à pied d’œuvre
 
 
La journée débute, de bonne heure pour les riverains
 avec la valse des livreurs,
 des camions poubelle, des camions aspirateurs,
 des camions arroseurs..
 
 
C'est le bal des gyrophares oranges sur les toits
 des véhicules de nettoyage
 
 
Les véhicules aspirateurs
 avalent goulûment tout ce qui traîne,
 y compris les canettes et les bouteilles.
Le long des façades, les balais entrent en action.
 
La place est aux agents de nettoyage.
 
On doit retirer les fleurs
et les feuilles fanées au fur et à mesure.
 

 
Cliquer sur la photo si vous souhaitez l'agrandir 
 
 
 
Après les fêtards,
 la valse des nettoyeurs du tout petit matin
 
 
 
 
 
Cliquer sur la photo si vous souhaitez l'agrandir 
 
Les rues n'ont plus de vie
 
Cliquer sur la photo si vous souhaitez l'agrandir 
 
 
Le bruit menaçant d'une vague humaine
 avant la tempête du soir,
 tranquillité de façade !

 

 
 
La Maline qui part de La Rochelle, fait escale à La Tranche-sur-Mer,
 avant de mettre le cap sur l’île de Ré.
 
Pour renforcer l’économie touristique de l’île en général,
 et de Saint-Martin en particulier.
La Maline de bon matin tributaire des marées ce qui explique l'horaire jugée parfois “fantaisiste” par certains vacanciers

La Maline (d’une capacité de 338 passagers)
 
 
  Cliquer sur la photo pour l'agrandir
 
 








 

 
Reste de Couleurs nocturnes au levé du jour
 
 
Le matin, en harmonie avec la nature
 le calme s'envole petit à petit.
 
 
Quelques fêtards dorment sur la plage
 
De bonne heure sur la plage
Bientôt, la plage sera bondée

 
Ce parking vide le matin va bien vite se remplir
 
 
Les magasins si calme bientôt envahis…
 
 
Tranquillité de façade, bientôt une vague humaine...
on n'entendra qu'un brouhaha dans la rue de la Plage !

 
Pour certains, c'est un cauchemar !
Pour d'autres c'est le tiroir caisse !
 
 




 
Tout s'efface autour de moi lorsque la Tranche s'éveille
 
 

 
Le bruit menaçant d'une vague humaine avant la tempête du soir,
 tranquillité de façade !
 














 


 
Déserte, la plage s'anime
 

Ici pas de dames pipi mais de l'automatiste alors que j'imagine une Dame pipi serait assise là, immobile derrière une table, les yeux rivés sur une soucoupe, attendant que celui qui vient de satisfaire une envie pressante y dépose quelques piécettes.
 









 





 
L'embarcadère de La Tranche-sur-Mer,
opérationnel depuis l’été 2012
 l'ancien embarcadère mais tout neuf détruit
par la tempête Xynthia en février 2010 .
 


 
Tournez manège, bien triste le nouveau manège
je regrette le charme du vieux manège,
 la nostalgie du carrousel !
 

 
Le rituel matinal du petit-déjeuner avec croissants
 


 
La poste s'apprête à distribuer le courrier
 
 
 
 

Et maintenant, toujours en harmonie avec la nature

 le bruit s'envole petit à petit.

 
 
 
Le silence s'installe lorsque la ville s'endort 
 
 
 
Cliquer sur la photo si vous souhaitez l'agrandir 

Aucun commentaire: